La croissance économique de long terme entraine un changement structurel. Des travaux récents ont identifié des facteurs explicatifs du côté de la demande (préférence non homothétique) et sur le côté de l'offre, les taux de croissance inégaux de la productivité des secteurs, les différences dans les proportions de facteurs et l'approfondissement du capital. Ce papier montre qu'il y a des tendances différentielles des parts d'emploi et les revenus du capital parmi les secteurs, et montre qu'un modèle où le degré de substituabilité capital-travail diffère entre les secteurs est conforme avec ces tendances. L'interaction des différences dans la croissance de la productivité et de l'élasticité de substitution entre les secteurs entraîne à la fois l'évolution des partages sectoriels de revenus des facteurs et la forme de changement structurel. Nous évaluons l'importance empirique de ce mécanisme et les autres mécanismes proposés dans la littérature dans le contexte de l'expérience américaine récente. Nous constatons que les différences de taux de croissance de la productivité entre les secteurs ont été le facteur le plus important de changement structurel, les différences dans les élasticités de substitution sont essentielles non seulement pour comprendre l'évolution des parts de revenus des facteurs sectoriels et globaux, mais aussi pour la forme de changement structurel.

Voir le document

Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2018 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :