Ce papier traite de la disparité entre les indices de consentement-à-payer et consentement-à-recevoir dans l'évaluation hors-marché. En raison de l'effet de substitution, les pertes sèches sont plus valorisées que les coûts d'opportunité. A l'égard des pertes sèches, nous montrons que la substituabilité imparfaite induit un consentement-à-recevoir respectivement infini et fini dans les modèles néoclassique et d'aversion aux pertes. Dès lors, la notion de perte sèche est différemment abordée dans les deux modèles.

Voir le document

Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2018 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :