Nous caractérisons les distortions dans le partage de responsabilités entre banques et firmes qu'implique l'implémentation imparfaite des politiques gouvernementales. Ces distortions découlent de la présence de risque moral et de sélection adverse, de l'utilisation de fonctions-objectifs par les firmes et les banques diffèrentes de la fonction de bien-être social, et de la difficulté des cours de justice d'évaluer le niveau de précaution exercé par les firmes. Nous montrons l'existence de divers cas où le partage de responsabilités est supérieur ou inférieur au partage optimal en information et implémentation parfaites. Nous obtenons des résultats de statique comparée illustrant la sensibilité du partage des responsabilités aux paramètres pertinents à la détermination d'une politique optimale de protection environnementale ou de prévention d'accidents industriels.

Voir le document

Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2018 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :