Dans cette étude, j'examine le lien entre la rémunération versée aux travailleurs et l'utilisation de programmes de partage de profits («profit sharing») par l'employeur actuel ainsi que les employeurs précédents. Avec des données du National Longitudinal Survey of Youth, je trouve que l'effet des programmes de partage de profits dont ont bénéficié les travailleurs dans leurs emplois antérieurs à leur emploi actuel est économiquement et statistiquement significatif. De fait, tenir compte de ces programmes dans une équation de gains standard réduit de façon très substantielle ou même totalement l'effet de programmes similaires offerts par l'employeur actuel. Ce dernier résultat laisse planer un doute sérieux sur une explication standard (quoique problématique) donnée pour justifier l'existence de l'effet positif des programmes de partage de profits, à savoir un effet incitatif à l'effort. Les résultats sont davantage cohérents avec le fait que les travailleurs bénéficiant de tels programmes acquièrent des habiletés transférables d'un employeur à un autre.

Voir le document

Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2019 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :

Website Security Test