Nous obtenons des règles de taxation sur la pollution qui tiennent compte de l'argument sur la redistribution des rentes, du besoin d'éviter la pollution transfrontalière, de la correction pour le volume insuffisant de l'output d'un oligopole, et de la correction pour le manque de coordination entre les firmes domestiques. Nous montrons que la libéralisation du commerce mondial n'entraîne pas nécessairement une augmentation du niveau de pollution.

Voir le document

Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2018 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :