secure

Incentive Effects of Public Insurance Programs on the Occurence and the Composition of Workplace Injuries

Cet article présente des résultats empiriques selon lesquels l'assurance contre les accidents du travail (AA) et l'assurance-chômage (AC) n'influencent pas uniquement l'incidence des accidents du travail,0501s aussi la composition des accidents rapportés. Le cadre théorique prédit que, selon les hypothèses plausibles, une hausse du taux de remplacement du salaire par l'AA (ou baisse du taux de remplacement du salaire par l'AC) conduit à une augmentation plus élevée de la probabilité de déclarer une lésion professionnelle difficile à diagnostiquer qu'une lésion facile à diagnostiquer. Aux fins d'estimation, on utilise des données longitudinales mensuelles sur plus de 9800 travailleurs oeuvrant dans le secteur de la construction au Québec entre 1977 et 1986. Ces données proviennent d'un jumelage de données administratives de la Commission de la construction du Québec et de la Commission de la santé et de la sécurité du travail. Les paramètres du modèle sont estimés à l'aide d'un modèle probit polytomique à trois alternatives avec effets individuels aléatoires. Les résultats confirment les prédictions du modèle théorique. En particulier, l'élasticité de la probabilité d'accidents par rapport au taux de remplacement de l'AA varie entre 0,83 et 1,45 dans le cas de lésions difficiles à diagnostiquer, et entre 0,72 et 1,03 dans le cas de lésions faciles à diagnostiquer (pour la période entre 1979 et 1986). En outre, la probabilité de déclarer un accident difficile à diagnostiquer s'accroît durant la saison d'hiver (i.e. la saison où le taux de chômage dans le secteur de la construction est le plus élevé).
[ - ]
[ + ]
Website Security Test