secure

MegBec - Un modèle d’équilibre général calculable multirégional du Québec

Ce document présente le modèle multirégional du Québec MegBec, un modèle d’équilibre général calculable (MEGC) dynamique séquentiel où l’on distingue 16 régions dites « régions analytiques ». Il s’appuie sur une matrice de comptabilité sociale (MCS) avec 44 industries et 63 produits. La première partie du document décrit le processus d’élaboration de la MCS. D’abord on a élaboré une MCS du Québec dans son ensemble, à partir des tableaux de ressources-emplois de 2011 de Statistique Canada. À partir de cette MCS, les matrices régionales ont été construites en répartissant les valeurs entre régions selon plusieurs clés, en particulier les estimations du PIB des régions de l’Institut de la statistique du Québec. L’écart qui en résulte dans chaque région entre salaires reçus et salaires payés est attribué au navettage des travailleurs; les flux origine-destination ont été estimés par la méthode de minimisation de l’entropie croisée à partir de données de navettage du recensement de 2011 de Statistique Canada. Les écarts entre l’absorption et la production régionales par produit sont attribués aux échanges interrégionaux, qui sont générés par simulation au moyen d’un modèle gravitaire. Les facteurs d’attractivité, paramètres critiques du modèle gravitaire, sont obtenus par agrégation de facteurs d’attractivité construits à l’échelle plus fine des MRC, selon les distances réticulaires en minutes entre centroïdes pondérés par la population.

La deuxième partie du document présente le modèle lui-même, dont la spécification est grosso modo conforme à la structure classique des MEGC multirégionaux dynamiques. En particulier, le commerce entre les régions suit l’hypothèse de substituabilité imparfaite d’Armington : l’offre se distribue suivant des fonctions de distribution de l’offre à élasticité de transformation constante (CET) et la demande suivant des fonctions de répartition de la demande à élasticité de substitution constante (CES). Les marchés régionaux du travail sont caractérisés par la présence de chômage, dont le taux dépend du niveau des salaires, selon une courbe salaire-chômage (wage curve). Le navettage interrégional des travailleurs suit un modèle de fonction logistique des salaires régionaux. Le document compte plusieurs annexes, dont l’une décrit le scénario de référence et expose les règles de fermeture appliquées par défaut dans le modèle.
 

[ - ]
[ + ]
Website Security Test