secure

Assessing the Impact of a Wage Subsidy for Single Parents on Social Assistance

En 2002, le gouvernement du Québec a mis sur pied le programme Action emploi (AE) qui visait à mieux rémunérer le travail des prestataires de l'aide sociale (AS) de longue durée. AE offrait un supplément de revenu généreux pouvant s'échelonner sur une période d'au plus trois ans aux prestataires ayant trouvé un emploi à temps plein à l'intérieur de 12 mois. Le programme a été mis en œuvre pendant une période d'essai d'un an. Sur la base d'une faible évidence empirique, une version légèrement modifiée du programme a été adoptée de façon permanente en mai 2008.

Le document examine l'incidence du programme temporaire en mettant l'accent sur les transitions de la population ciblée sur le marché du travail, à compter de l'année précédant la mise en œuvre du programme jusqu'à la fin de 2005. Nous utilisons un modèle multi-états et multi-épisodes. Afin de prendre en compte l'endogénéité du statut de participation, nous considérons que le programme AE est un état distinct et nous permettons à des facteurs latents corrélés d'influencer les transitions. Le modèle est évalué par la méthode du maximum de vraisemblance simulée. Nos résultats démontrent que le programme a effectivement augmenté la durée des périodes de sortie de l'AS et diminué légèrement la durée des périodes de recours à l'AS. Le document montre également que la réponse au programme varie considérablement en fonction des caractéristiques individuelles latentes.

[ - ]
[ + ]
Website Security Test