secure

Environmental Policy, Innovation and Performance: New Insights on the Porter Hypothesis

Jaffe et Palmer (1997) présentent trois variantes distinctes de l'hypothèse de Porter. La version « faible » de l'hypothèse suppose que la réglementation environnementale stimulera l'apparition d'innovations dans le domaine de l'environnement. La version « étroite » de l'hypothèse affirme que les réglementations environnementales flexibles donnent aux firmes une plus grande incitation pour innover que les réglementations rigides, telles que les normes prescrivant une technologie pour une industrie donnée. Enfin, la version « forte » pose qu'une réglementation correctement conçue peut induire davantage de gains en termes d'innovation que de coûts pour se conformer à la règle. Dans cet article, nous examinons la portée de ces différentes variantes de l'hypothèse de Porter en utilisant des données sur les quatre principaux éléments de la chaîne présumée de causalité (politique environnementale, recherche et développement, performance environnementale et performance commerciale). L'analyse est fondée sur une base de données unique qui inclut des observations d'approximativement 4200 établissements dans sept pays de l'OCDE. Nos résultats supportent fortement la version « faible », mais de façon plus mitigée les versions « étroite » et « forte ».
[ - ]
[ + ]
Website Security Test