secure

Individual Responsibility and the Funding of Collective Goods

Un déficit dans le financement d'un bien collectif est généralement couvert soit par un accroissement des impôts, soit par un rationnement des usagers. Cet article compare l'efficacité de ces institutions. Nous présentons les résultats d'une expérience de laboratoire qui s'appuie sur un jeu dans la première étape duquel les sujets peuvent contribuer volontairement au financement d'un bien collectif destiné à indemniser les victimes d'un dommage. Dans la deuxième étape du jeu, en cas de déficit, nous introduisons soit un impôt, soit un rationnement. Chaque traitement est soumis à deux conditions: la prise en charge du déficit est soit uniforme pour tous les sujets, soit individualisée en fonction de la contribution volontaire du sujet en première étape. Nous montrons que les traitements individualisés favorisent la provision du bien collectif grâce à la coopération volontaire, alors que les traitements uniformes encouragent le comportement de passager clandestin. L'impôt individualisé rapproche les contributions volontaires de l'optimum, tandis que le rationnement uniforme est la pire institution puisque le comportement de passager clandestin restreint la provision du bien.
[ - ]
[ + ]
Website Security Test