Plusieurs études récentes ont souligné l'importance de la microstructure des marchés pour la compréhension des comportements des taux de change en documentant les relations stables à long terme entre les flux des commandes cumulées et les taux de change courants. Les résultats contrastent avec ceux de nombreuses études sur l'échec des taux de change de se conformer au comportement à long terme que supposent les modèles macroéconomiques « conventionnels » et sont conformes à la prédiction des modèles microstructurels. Nous réexaminons l'évidence de relations stables à long terme et constatons que celle-ci n'existe que dans un petit nombre des taux de change étudiés et qu'elle est fragile du point de vue statistique. Nous concluons que l'implication des modèles microstructurels ne correspond pas aux données aussi bien que des études précédentes laissent supposer.

Voir le document

Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2018 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :