secure

Le Choix des Filières d'Études au Québec : Situation Actuelle et Revue de la Littérature

Dans le présent document, nous nous sommes interrogés sur la sur-représentation des femmes dans l’ensemble du secteur universitaire et leur sous-représentation dans le domaine des sciences pures et des sciences appliquées. Préparant la voie à des réponses concrètes, notre survol de la littérature économique s’est penché sur les déterminants des choix de filières des étudiants universitaires. Il a été possible de constater que les étudiants qui faisaient face à plusieurs choix de disciplines d’études discriminaient entre les programmes selon les différentiels de revenus anticipés, les probabilités de trouver un emploi, l’atrophie des connaissances dans les sciences ainsi que la valeur que procurent certains diplômes qui facilitent le passage aux études supérieures. Bien que ces variables expliquent significativement le choix des programmes d’études des étudiants, une portion résiduelle importante de l’écart des choix entre les hommes et les femmes demeure toujours inexpliquée. Nous avançons qu’un certain nombre de préférences idiosyncratiques des femmes et des hommes pourraient expliquer cette portion résiduelle mais que des données sur les préférences des étudiantes et étudiants au Québec n’étaient pas disponibles dans les enquêtes de sondage actuelles. Pour combler ce vide, des expériences en laboratoire présentement en cours au CIRANO permettront sous peu de jeter un éclairage substantiel sur l’aversion au risque et le degré de coopération distinctif des hommes et des femmes. Il est de notre avis que ces deux facteurs jouent beaucoup dans le processus de décision des étudiants et leur mesure, en plus d’enrichir les connaissances actuelles en matière d’éducation, préparerait la voie à l’élaboration de politiques d’interventions.

[ - ]
[ + ]
Website Security Test