À l'aide d'un modèle structurel des interactions entre les gouvernements, les entreprises et les assureurs, nous caractérisons les distorsions dans le partage des responsabilités entre entreprises et assureurs qu'implique la mise en place imparfaite des politiques gouvernementales. Ces distorsions résultent de trois facteurs : la présence de risque moral, la non-congruence des objectifs des entreprises, des assureurs et de bien-être social, et l'observation imparfaite des efforts de prévention des entreprises par le système judiciaire. Nous dérivons des résultats de statique comparée montrant la sensibilité du facteur de partage des responsabilités à des changements dans les paramètres sous-jacents à la profitabilité, au coût des efforts de prévention, à l'efficacité de ces efforts dans la réduction de la probabilité d'accident, au coût de monitoring, au coût social des fonds publics, et qui sont pertinents à la caractérisation des politiques optimales (partage de responsabilité, standard légal du niveau de prévention) de protection environnementale et de prévention des accidents. Nous en déduisons certaines implications quant aux politiques relatives à l'assurance contre les désastres environnementaux.

Voir le document

Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :