Lorsqu'on applique une approche options réelles à la gestion, à la gestion stratégique en particulier, c'est que l'on perçoit la prise de décision stratégique comme un processus visant à la fois la réduction active de l'exposition au risque baissier et l'augmentation de l'exposition aux opportunités favorables. L'approche des options réelles se situe entre la finance pure et les autres domaines de la prise de décision en situation risquée tels l'évaluation de projet, l'entrée et la sortie d'un marché, la restructuration et la ré-ingénierie organisationnelle, l'adoption de nouvelles technologies, les décisions sur le changement climatique et la biodiversité, etc.. Elle souligne un état d'esprit et utilise des méthodologies auxquelles souscrivent beaucoup de gestionnaires, offrant ainsi un langage commun. Les options réelles concernent plusieurs domaines primordiaux des entreprises modernes : la couverture et le développement du marché, la finance, la gestion des ressources humaines, la gestion de la technologie, la R&D, la gestion des connaissances, etc.. Cette approche représente un changement important dans la gestion stratégique mais demeure relativement peu connue malgré son adoption par des entreprises telles que Airbus, GE, Hewlett Packard, Intel, Toshiba et autres. Néanmoins, comme l'indique la littérature académique et le soulignent certaines des citations ci-dessous, la contribution des gestionnaires à la valeur de l'entreprise peut se mesurer à l'aune des options qu'ils font surgir et qu'ils gèrent. À un niveau plus macroéconomique, l'efficacité des systèmes financiers repose essentiellement sur une bonne évaluation des risques et de la gestion des projets. Les options réelles constituent l'outil analytique crucial pour cette évaluation et font ainsi le lien entre secteur financier et secteur réel.

Voir le document

Dernières publications

2017MO-02 MO
Perception des risques - Baromètre Cirano 2017
Nathalie de Marcellis-Warin et Ingrid Peignier
Voir le document

2017MO-01 MO
Le Québec économique 6 : Le défi des infrastructures
Marcelin Joanis, Andrés Ardila, Josée Beaudoin, Laurent-David Beaulieu, Dorothée Boccanfuso, Bernard Boire, Stéphanie Boulenger, Jean-Philippe Charron, Jean-Claude Cloutier, Bernard Dafflon, Nathalie de Marcellis-Warin, Clélia Desmettre, Kodjovi M. Eklou, Étienne Farvaque, Mario Fortin, Richard Gagné, Roger Galipeau, Stéphanie Lapierre, Geneviève Lefebvre, Jean-Philippe Meloche, Mathieu Paquet, Ingrid Peignier, Serge Pourreaux, Diane Riopel, Luc Savard, Alexandre Skerlj et François Vaillancourt
Voir le document

2017s-05 CS
Forecasting economic activity in data-rich environment
Maxime Leroux, Rachidi Kotchoni et Dalibor Stevanovic
Voir le document

2017s-04 CS
Decision to Emigrate Amongst the Youth in Lebanon
Ghassan Dibeh, Ali Fakih et Walid Marrouch
Voir le document

2017s-03 CS
Gender Peer Effects Heterogeneity in Obesity
Rokhaya Dieye et Bernard Fortin
Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :