0,050,09975

Activité externe : Webinaire Atelier – Les données numériques dans le secteur bioalimentaire au Québec

Événement en ligne

mercredi 27 jan 2021
De 14H à 16H30

 

Sous la responsabilité des chercheurs Marc-André Sirard et Éric Paquet, l’OBVIA est fier de collaborer avec le MAPAQ et le Forum IA Québec pour une série de webinaires-ateliers qui portent sur les défis et opportunités liés à l’application de l’intelligence artificielle dans le secteur bioalimentaire. Cette série permet de sensibiliser les différents acteurs de ce secteur à l’abondance et au potentiel immense de l’application des méthodes d’IA à ces données au bénéfice de l’agriculture et de l’aquaculture. De plus, elle met en lumière plusieurs défis à relever, que ce soit en lien avec la gouvernance des données, le manque de ressource pour la valorisation de ces données ou le manque de main d’œuvre qualifiée et intéressée.

 

Ce webinaire a porté principalement sur les enjeux reliés aux données numériques menant à l’IA dans le secteur bioalimentaire.

 

Nathalie de Marcellis-Warin, présidente-directrice générale du CIRANO, co-responsable de la Fonction Veille et Enquête de l’OBVIA, professeure titulaire à Polytechnique Montréal, Henri-Paul Rousseau, Fellow invité au CIRANO, professeur invité à l’École d’économie de Paris, professeur associé à HEC Montréal, président conseil d’administration de Noovelia, et Ingrid Peignier, directrice principale des partenariats et de la valorisation de la recherche et directrice de projets au CIRANO, ont présenté sur le thème « Les données dans le secteur agricole – Perceptions, enjeux, défis et opportunités ».

Ils ont présenté les trois études CIRANO :

 

Le CIRANO était partenaire de diffusion de cet événement.

 

La vidéo du webinaire est disponible ici.

Nathalie de Marcellis-Warin

Chercheuse et Fellow CIRANO depuis 2003, Nathalie de Marcellis-Warin est présidente-directrice générale du CIRANO depuis 2016, dirige depuis 2011 le projet du Baromètre CIRANO sur la perception des risques au Québec qui collecte annuellement des données sur les préoccupations des Québécois pour 47 enjeux de société, est responsable du Pôle CIRANO sur les impacts socio-économiques de l'innovation numérique et de l'IA et Chercheuse principale du thème Innovation et transformation numérique. Nathalie de Marcellis-Warin est professeure titulaire au département de mathématiques et de génie industriel à Polytechnique Montréal. Elle est aussi Visiting Scientist à la Harvard T. Chan School of Public Health et chercheure associée à l’Institut de valorisation des données (IVADO).

Titulaire d’un doctorat en science de gestion (spécialisé en gestion des risques et assurance) de l’École normale supérieure de Cachan, ses intérêts de recherche portent sur la gestion des risques et la prise de décision dans différents contextes de risque et d’incertitude ainsi que les politiques publiques mises en place. Ses travaux de recherches combinent l’analyse économique, l’analyse coût-bénéfices, l’analyse de données d’enquêtes et plus récemment l’analyse de données massives non structurées.

En 2008, elle a créé le réseau RISQH, réseau de sensibilisation et de partage d’expériences sur la gestion des risques, la sécurité des patients et la qualité des soins dans les établissements de santé.

Elle a participé à l’élaboration de la Déclaration de Montréal pour un développement responsable de l’IA.

Elle est co-responsable de la fonction « Veille et Enquêtes » de l’Observatoire international des impacts sociétaux de l'IA et du numérique.

Elle a publié de nombreux articles scientifiques, plusieurs ouvrages et plus de 30 rapports pour le gouvernement et d’autres organisations. Elle a donné plus d’une centaine de conférences et elle est régulièrement sollicitée pour parler dans les médias.

[ - ]
[ + ]

Ingrid Peignier

Ingrid Peignier est directrice principale des partenariats et de la valorisation de la recherche et directrice de projets au CIRANO.

Ingénieure diplômée de l’École des Mines d’Alès (France) et titulaire d’une maîtrise en génie industriel de Polytechnique Montréal, ses domaines d’expertise touchent principalement l’identification, l’évaluation, la gestion et la communication des risques dans différents domaines tels que le transport des matières dangereuses et les bris d’infrastructures souterraines.

[ - ]
[ + ]

Henri-Paul Rousseau

Fellow invité CIRANO depuis 2018, Henri-Paul Rousseau est professeur associé à HEC Montréal, professeur invité à l’École d’économie de Paris et Senior Fellow de l’Institut C.D. Howe. Il est aussi acériculteur biologique à Dunham, au Québec.

Henri-Paul Rousseau est titulaire d’un baccalauréat ès arts et d’un baccalauréat en économie de l’Université de Sherbrooke. Il a poursuivi ses études à l’Université Western (Ontario), qui lui a remis un doctorat et décerné le prix T.M. Brown de la meilleure thèse en sciences économiques.

De retour au Québec, il entreprend en 1973 une carrière universitaire à l’Université du Québec à Montréal, puis, à compter de 1975, à l’Université Laval, où il occupe à partir de 1984 le poste de directeur du Département d’économie. Il agit également comme conseiller des gouvernements du Canada et du Québec. Il a notamment été directeur de recherche et cosignataire du Rapport sur l’épargne au Québec publié en 1980. Expert-conseil pour le Comité permanent des finances, du commerce et des questions économiques de la Chambre des communes, il est aussi coauteur d’une analyse d’impact économique publiée en 1985 dans le cadre du Livre blanc sur la fiscalité des particuliers.

En 1986, Henri-Paul Rousseau entre à la Banque Nationale, où il occupe plusieurs postes stratégiques, dont celui de premier vice-président, Trésorerie et marchés financiers. De septembre 1990 à avril 1991, il agit comme secrétaire de la Commission Bélanger-Campeau sur l’avenir politique et constitutionnel du Québec. Il assume la direction de Boréal Assurances de 1992 à 1994 et devient ensuite président et chef de la direction de la Banque Laurentienne du Canada, avant d’être nommé président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec, poste qu’il occupera de septembre 2002 à mai 2008. 

De janvier 2009 à fin décembre 2017, il assume les fonctions de vice-président du conseil d’administration de Power Corporation du Canada et de la Corporation Financière Power. Il siège aussi au conseil d’administration de plusieurs sociétés, notamment la Great-West Lifeco et la Société financière IGM ainsi que leurs filiales, de même que Putnam Investments, aux États-Unis. Il a été l’un des administrateurs de la Global Financial Markets Association d’octobre 2010 à juillet 2014.

Henri-Paul Rousseau siège aux conseils d’administration de Santander Bank depuis 2015, de Santander Holdings USA depuis 2017 et de Banco Santander International depuis 2020 ; il est président du conseil d’administration de la société Noovelia depuis 2018.

En 2004, l’Université Concordia lui décerne un doctorat honorifique et il est élu à l’Académie des Grands Montréalais dans le secteur économique en 2006. Cette même année, en marge des Entretiens Jacques Cartier – lieu d’échanges sur les grands enjeux de société –, l'Université Lumière-Lyon-II lui remet un doctorat honorifique. En 2007, l’Université de Sherbrooke et l’Université Laval lui accordent cette même distinction. Il reçoit la médaille de commandeur de l’Ordre de Montréal en 2016 et est nommé membre de l’Ordre du Canada en 2018.

Henri-Paul Rousseau s’est personnellement engagé auprès de plusieurs institutions sociales et culturelles et dans les secteurs de l’éducation et de la santé en dirigeant plusieurs campagnes de collecte de fonds. Il a de plus agi comme bénévole à la Fondation de l’Institut de cardiologie de Montréal pendant plus de 20 ans, dont neuf à titre de président du conseil d’administration, poste qu’il occupe jusqu’en juillet 2018. Il a été membre du comité de sélection du Fonds d’excellence en recherche Apogée Canada en 2015 et 2016.

Depuis 2012, Henri-Paul Rousseau préside la Fondation Tremplin Santé, qu’il a créée et qui œuvre auprès de jeunes du Québec et du Canada qu’elle encourage à adopter de saines habitudes de vie. Depuis 2010, il est coprésident fondateur avec l’homme d’affaires Charles Sirois du Réseau QG100, un organisme privé à but non lucratif dont l’objectif est de contribuer à l’essor d’entreprises gagnantes du Québec en accélérant leur croissance à l’échelle mondiale.

[ - ]
[ + ]