0,050,09975 0

Webinaire - Modélisation des effectifs dans les secteurs de la santé et de l’éducation

vendredi 15 oct 2021
De 12H à 13H

Marie Connolly, chercheuse et Fellow CIRANO, Professeure titulaire au département des sciences économiques ESG UQAM, Marc-Antoine Dionne, étudiant à l'Université du Québec à Montréal (ESG UQAM) et Catherine Haeck, chercheuse et Fellow CIRANO, Professeure agrégée du département des sciences économiques, ESG UQAM ont présenté les faits saillants du rapport CIRANO « Modélisation des effectifs dans les secteurs de la santé et de l’éducation ».

Ce webinaire s’insère dans les activités du Pôle Modélisation du CIRANO sous la direction de Dalibor Stevanovic (UQAM et CIRANO).

Ce rapport fournit une estimation de l’évolution des effectifs dans les secteurs de la santé et de l’éducation à partir de données administratives. En se basant sur les données de la Plateforme de liens longitudinaux entre l’éducation et le marché du travail de Statistique Canada, les chercheurs suivent sur le marché du travail les diplômés postsecondaires en enseignement et en sciences infirmières, deux professions qui connaissent des difficultés de recrutement à l’heure actuelle. Ils présentent des chiffres sur le nombre de diplômés par année pour les cohortes ayant obtenu leur diplôme de 2010 à 2016, ainsi que sur leur taux de rétention dans la province d’obtention du diplôme. Ils présentent également des parcours de résidence et de revenus médians. Ce rapport s’intéresse au cas du Québec, mais les chercheurs présentent également les chiffres portant sur l’Ontario, pour fins de comparaison. Les résultats suggèrent que peu de diplômés du Québec choisissent de s’établir en dehors de la Belle Province : moins de 5 % des diplômés depuis 2010 font ce choix. Ainsi, le pouvoir de rétention est nettement plus grand que l’Ontario, qui enregistre des départs beaucoup plus importants. Grâce aux données du Recensement canadien de la population de 2016, les chercheurs calculent également la rétention dans la profession selon l’âge. Les résultats suggèrent que le taux de rétention, tant en enseignement qu’en sciences infirmières, est relativement stable depuis près de 25 ans. Contrairement au message véhiculé dans les médias, il ne semble pas qu’on ait plus ou moins de difficulté à retenir les nouveaux enseignants dans la profession. Il semble qu’il y ait toujours eu un certain taux d’attrition avoisinant les 25 %. Finalement, ils relayent également des chiffres sur les projections démographiques de l’Institut de la statistique du Québec. Les chiffres fournis dans ce rapport pourront servir de base à de futurs travaux de simulation. Les chercheurs concluent en présentant une brève revue de certaines initiatives utilisées dans d’autres pays pour rehausser les effectifs en enseignement.

→ Retrouvez la vidéo du webinaire sur Youtube

Marie Connolly

Chercheuse et Fellow CIRANO depuis 2009, Marie Connolly est professeure titulaire au département des sciences économiques de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal. Elle est également fondatrice et directrice du Groupe de recherche sur le capital humain (GRCH).

Titulaire d'un doctorat en sciences économiques de l'Université de Princeton, ses travaux de recherche sont principalement de nature empirique et s’intéressent à divers sujets touchant l’économie du travail, comme par exemple la mobilité sociale, la formation de capital humain, les écarts salariaux entre hommes et femmes, le bien-être subjectif, la participation des femmes au marché du travail et l’évaluation de politiques publiques. Elle s'intéresse aussi à l'économie de la musique populaire, y compris la revente de billets de concert et les pratiques environnementales des groupes rock.

Ses travaux ont été publiés dans le Journal of Labor Economics, le Journal of Economic Behavior and Organization et le Canadian Journal of Economics, entre autres.

[ - ]
[ + ]

Marc-Antoine Dionne

[ - ]
[ + ]

Catherine Haeck

Chercheuse et Fellow CIRANO depuis 2011, Chercheuse principale du thème Compétences, Catherine Haeck est professeure agrégée au département des sciences économiques de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal. Elle est directrice du Laboratoire CIQSS-UQAM-INRS, chercheure invitée au Centre interuniversitaire québécois de statistiques sociales (CIQSS), membre du Groupe de recherche sur le capital humain (GRCH), membre du Groupe de recherche sur l'inadaptation psychosociale chez l'enfant (GRIP) et chercheure affiliée au Education Policy Research Initiative.

Titulaire d'un doctorat en sciences économiques de la Katholieke Universiteit Leuven, ses recherches portent sur le développement du capital humain des enfants et des jeunes. Elle a écrit sur les garderies universelles, les programmes de nutrition prénatale, les réformes du congé parental et les réformes scolaires. Ses recherches actuelles portent sur l'impact de la réduction de la taille des classes sur les résultats des élèves, ainsi que sur les répercussions de la garde d'enfants universelle sur les dépenses des ménages. Elle étudie également l'évolution géographique et temporelle de la mobilité intergénérationnelle au Canada par rapport aux États-Unis dans le but de mieux comprendre le lien de causalité entre l'éducation et la mobilité.

Récipiendaire en tant que chercheure principale et co-chercheure de plus de 9m$ de subventions de recherche (dont CRSH et FQRSC), elle a notamment publié dans les revues Journal of Labor Economics, Labour Economics, Journal of Human Capital ou Canadian Public Policy.

[ - ]
[ + ]