secure

09 janvier 2020

Nathalie de Marcellis-Warin invitée par le scientifique en chef du Québec Rémi Quirion et les Fonds de recherche du Québec à participer à un atelier sur l’utilité des données probantes en politique municipale


De gauche à droite : Rémi Quirion (Scientifique en chef du Québec), Nicolas Saunier (Polytechnique Montréal), Nathalie de Marcellis-Warin (Polytechnique Montréal et CIRANO), François William Croteau (Maire de l'arrondissement de Rosemont-La-Petite-Patrie), Michèle Prévost (Polytechnique Montréal)

 

 

Le 17 décembre dernier, Nathalie de Marcellis-Warin, PDG du CIRANO et professeure titulaire à Polytechnique Montréal, était invitée par le scientifique en chef du Québec Rémi Quirion et les Fonds de recherche du Québec à participer à un atelier en conseil scientifique avec les élu-es de la Ville de Montréal sur l’utilité des données probantes en politique municipale.

 

Comment on reconnaît une donnée probante quand on est élu ? Notion de consensus scientifique, qualité des données utilisées, rigueur d’analyse... Elle a illustré ses propos par des exemples d'études qu'elle a dirigées ou qui ont été effectuées par des chercheurs du CIRANO.

 

Michèle Prevost et Nicolas Saunier, tous deux professeurs titulaires à Polytechnique Montréal, ont également présenté les résultats de leurs recherches en montrant le grand potentiel des données probantes à l’échelle municipale et les opportunités pour la ville de la collaboration avec les chercheurs.

 

Cet atelier a été l'occasion aussi de parler de l'importance de l'accès aux données pour les chercheurs, de l'importance des données ouvertes et des défis éthiques. Une belle façon de rappeler l'importance de la Déclaration de Montréal pour un développement responsable de l'IA, et des travaux de l'OBVIA et de HumanIA.

Website Security Test