secure

11 avril 2019

Yoshua Bengio co-récipiendaire du prix A.M. Turing, la plus haute distinction internationale en informatique

 

Yoshua Bengio est colauréat du prix A. M. Turing 2018 pour ses travaux menés dans le domaine de l’apprentissage profond. Ce prix décerné par l’Association for Computing Machinery (ACM), considéré comme le « prix Nobel de l’informatique », souligne les contributions majeures de ses récipiendaires à l’avancée, sur le long terme, des technologies de l’information. Yoshua Bengio, et ses collègues Yann LeCun, directeur de la recherche en intelligence artificielle pour Facebook, et Geoffrey Hinton, professeur émérite d’informatique à l’Université de Toronto, recevront en juin prochain ce prestigieux prix pour les travaux qu’ils ont menés ensemble ou en parallèle dans le domaine de l’apprentissage profond, un sous-domaine de l’intelligence artificielle. Leur principale contribution est liée au développement des réseaux de neurones profonds, inspirés du cerveau humain, qui ont permis le développement de technologies aujourd’hui utilisées par des milliards de personnes sur les téléphones intelligents, en médecine ou encore dans le domaine des banques et des assurances.

Yoshua Bengio a également reçu le prix Killam, un des prix les plus prestigieux du Canada récompensant les réalisations professionnelles d’éminents chercheurs et scientifiques canadiens qui contribuent activement à la recherche dans le secteur industriel, les organismes gouvernementaux et les universités, dans la catégorie « sciences naturelles ». Chaque année, le Conseil des arts du Canada remet cinq prix de 100 000 $ (un prix dans chacune des disciplines suivantes : sciences humaines, sciences sociales, sciences naturelles, sciences de la santé et génie).

Ancien Fellow CIRANO, Yoshua Bengio est professeur au Département d’informatique et de recherche opérationnelle de l’Université de Montréal depuis 1993. Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en algorithmes d’apprentissage statistique, il est également fondateur et directeur scientifique de Mila, l’Institut québécois d’intelligence artificielle. La plus haute distinction du Québec, le prix Marie-Victorin, décerné en reconnaissance de réalisations exceptionnelles en sciences pures et appliquées, lui a été remis en 2017.

Website Security Test