Nous menons une expérience pour évaluer si le fait qu'un sujet évalue mal ses probabilités de gagner peut être une hypothèse alternative à l'aversion au risque pour expliquer les surenchères lors d'enchères indépendantes privées au premier prix. Les résultats expérimentaux montrent, en effet, que les sujets sous-estiment leurs probabilités de gagner l'enchère et ont tendance à surenchérir. Cependant, lorsqu'on leur présente plus de précisions sur leurs prédictions, les sujets apprennent d'abord à prédire correctement leurs probabilités de gagner, puis à limiter considérablement la surenchère. L'estimation de différents modèles du comportement suggère que i) les sujets sont hétérogènes par rapport à leurs préférences du risque et leurs perceptions des probabilités, ii) les sujets choisissent leur meilleure réponse conditionnellement aux croyances qu'ils révèlent, et iii) bien que nécessaire pour expliquer pleinement le comportement des sujets, l'aversion au risque semble jouer un rôle moins important que prévu. Finalement, nos résultats expérimentaux sont consistants avec un modèle théorique d'enchères standard qui combine l'aversion au risque et la mauvaise perception des probabilités.

Voir le document

Dernières publications

2017s-12 CS
Policy relevance of applied economist: Examining sensitivity and inferences
Maurice Doyon, Stéphane Bergeron et Lota Dabio Tamini
Voir le document

2017RP-03 RP
La surqualification professionnelle chez les diplômés des collèges et des universités : État de la situation au Québec
Brahim Boudarbat et Claude Montmarquette
Voir le document

2017s-11 CS
The social cost of contestable benefits
Arye Hillman et Ngo Van Long
Voir le document

2017s-09 CS
Fiscal Surprises at the FOMC
Dean Croushore et Simon van Norden
Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :