Dans ce papier, nous considérons un problème d'accumulation de connaissances dans une organisation. Nous partons de la théorie du capital humain lancée par Becker (1962, 1964) et considérons une organisation qui ne peut pas empêcher un employé de quitter et d'utiliser la connaissance à l'extérieur de l'organisation. Nous montrons comment l'employeur manipule de façon optimale le sentier d'accumulation de connaissances et choisit un profil de salaire pour atténuer le problème d'engagement. Nous montrons que l'accumulation de connaissances est retardée : la fraction de temps alloué à la création de connaissances est la plus haute au premier stade de la carrière, puis elle tombe progressivement, ensuite, elle monte de nouveau, avant de tomber finalement vers le zéro. Nous déterminons l'effet de la spécificité de connaissances. Nous discutons aussi la forme des profils de salaire optimaux, le rôle du niveau de connaissance initial et du rôle du fait du taux d'actualisation.

Voir le document

Dernières publications

2017MO-03 MO
Méthodes avancées d’évaluation d’investissements / Advanced Methods of Investment Evaluation - Tome 2
Marcel Boyer
Voir le document

2017MO-02 MO
Méthodes avancées d’évaluation d’investissements / Advanced Methods of Investment Evaluation - Tome 1
Marcel Boyer
Voir le document

2017s-08 CS
An experimental investigation of rating-market regulation
Claudia Keser, Asri Özgümüs, Emmanuel Peterlé et Martin Schmidt
Voir le document

2017s-07 CS
Statistical tests of the demand for insurance: an “all or nothing” decision
Anne Corcos, François Pannequin et Claude Montmarquette
Voir le document

2017RP-02 RP
Politiques favorables à l’innovation en santé
Nadia Benomar, Joanne Castonguay, Marie-Hélène Jobin et François Lespérance
Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :