Le prolongement de la vie active des travailleurs âgés constitue un défi de taille pour les politiques publiques dans un contexte de vieillissement de la population et de sortie fragile d'une récession. Bien que le Québec émerge relativement bien de la récession, il demeure que le phénomène de retraite précoce (avant l'âge de 60 ans) demeure alarmant. L'approche moins coercitive adoptée par le Québec, qui consiste à instaurer la retraite progressive et à introduire des incitatifs pour dissuader la retraite anticipée, ne pourrait donner les résultats escomptés que si les individus sont motivés à demeurer actifs sur le marché du travail et, surtout, si les employeurs sont capables de les attirer et les retenir. Or nous avons constaté une divergence entre les aspirations des travailleurs âgés et les stratégies poursuivies par les entreprises. Il apert que les employeurs, pris avec un déséquilibre démographique de leur effectif en faveur des travailleurs âgés, ont tendance à recourir à des stratégies de flexibilisation pour contenir leur masse salariale. Le recours à la rémunération variable (basée sur la performance individuelle ou collective) et le recours à la flexibilité numérique (temps partiel et contrat à durée déterminée) sont des exemples de stratégies poursuivies par les entreprises. Ces deux tendances coïncidaient avec un vieillissement de la main-d'œuvre, une intensification de la concurrence étrangère ainsi qu'une féminisation et une tertiarisation du marché du travail. Bien que le travail à temps partiel puisse répondre au besoin de flexibilité des travailleurs âgés, il ne répond que partiellement aux attentes de ces derniers. Une meilleure qualité de travail (intéressant, moins stressant ou moins demandant physiquement) et une flexibilité des conditions de travail qui permettraient de concilier le travail et la vie personnelle, sont des facteurs aussi importants que le travail à temps partiel dans la décision de demeurer sur le marché du travail. Par ailleurs, bien que le recours à la flexibilité numérique puisse être une voie prometteuse pour attirer et retenir une main-d'œuvre vieillissante, elle présente des risques à long terme. En effet, le recours accru à cette flexibilité pourrait générer, à long terme, un sous investissement dans la formation et un manque d'accès aux avantages sociaux, particulièrement les régimes de retraite. Alors que le problème d'accès aux régimes de retraite fait partie des préoccupations récentes des politiques publiques, celui de l'accès à la formation n'a pas eu la même attention. Sachant que les travailleurs âgés seront appelés à changer d'employeur, de profession et même de secteur d'activité s'ils veulent demeurer actifs, l'acquisition et la mise à jour des compétences sont une condition sine qua non à la réussite des stratégies qui visent le prolongement de la vie active des travailleurs âgés.

Voir le document

Dernières publications

2017RP-04 RP
Fonctionnement du marché des assurances privées de personnes dans le cadre de l’assurance médicaments et son encadrement réglementaire au Québec
Mélanie Bourassa Forcier, Pierre-Carl Michaud, Aurélie Côté-Sergent, Stéphanie Boulenger, Camille Lachance Gaboury et Claire Abbamonte
Voir le document

2017RP-04A RP
Fonctionnement du marché des assurances privées de personnes dans le cadre de l’assurance médicaments et son encadrement réglementaire au Québec (ANNEXES)
Mélanie Bourassa Forcier, Pierre-Carl Michaud, Stéphanie Boulenger, Aurélie Côté-Sergent, Claire Abbamonte et Camille Lachance Gaboury
Voir le document

2017s-12 CS
Policy relevance of applied economist: Examining sensitivity and inferences
Maurice Doyon, Stéphane Bergeron et Lota Dabio Tamini
Voir le document

2017RP-03 RP
La surqualification professionnelle chez les diplômés des collèges et des universités : État de la situation au Québec
Brahim Boudarbat et Claude Montmarquette
Voir le document

2017s-11 CS
The social cost of contestable benefits
Arye Hillman et Ngo Van Long
Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :