Le but de cet article est d'étudier les propriétés dynamiques des contrats d'assurance lorsque les assureurs détiennent une meilleure technologie de prévention des catastrophes que les assurés. Cette technologie est permanente au sens où elle ne se déprécie pas. Si les contrats de long terme ne sont pas possibles, les assurés font face à un problème d'engagement puisqu'ils voudraient renégocier le contrat ou changer d'assureur après que l'assureur initial a investi le montant optimal en prévention. À cause de ce problème de hold-up, nous montrons que l'investissement en prévention est retardé, et ce même si l'assuré demeure avec le même assureur sur tout l'horizon de fonctionnement. Nous montrons également que la dynamique des primes d'assurance diffère d'une suite de primes actuarielles.

Voir le document

Dernières publications

2017RP-03 RP
La surqualification professionnelle chez les diplômés des collèges et des universités : État de la situation au Québec
Brahim Boudarbat et Claude Montmarquette
Voir le document

2017s-11 CS
The social cost of contestable benefits
Arye Hillman et Ngo Van Long
Voir le document

2017s-09 CS
Fiscal Surprises at the FOMC
Dean Croushore et Simon van Norden
Voir le document

2017MO-04 MO
Méthodes avancées d’évaluation d’investissements / Advanced Methods of Investment Evaluation - Tome 2
Marcel Boyer
Voir le document

2017MO-03 MO
Méthodes avancées d’évaluation d’investissements / Advanced Methods of Investment Evaluation - Tome 1
Marcel Boyer
Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :