secure

The Creditors' Financial Reorganization Decision: New Evidence from Canadian Data

Ce document a pour but d'étudier le processus de réorganisation financière au Canada sur la base d'un échantillon de 338 propositions de réorganisations commerciales au cours de la période 1978-1987. Les données démontrent que 25 % des propositions sont rejetées par les créanciers non-garantis et qu'environ 20 % des propositions acceptées résultent éventuellement en un échec. Une analyse du comportement des créanciers lors du vote sur une proposition génère deux résultats intéressants. Premièrement, la probabilité d'acceptation d'une proposition augmente avec la proportion des paiements comptants fait aux créanciers. L'utilisation de paiements comptants est interprêtée comme un signal quand à la viabilité d'une firme. Deuxièmement, la probabilité d'acceptation d'une proposition augmente avec la proportion des créances garanties à l'intérieur de la firme. Ce résultat supporte la thèse à l'effet que les banques possèdent de l'information privilégiée sur la viabilité des entreprises et fournit une nouvelle évidence quant au rôle des banques dans la transmission de cette information vers les créanciers non-garantis.
[ - ]
[ + ]
Website Security Test