secure

Seasoned Equity Offerings by Small and Medium-Sized Enterprises

La plupart des analyses de la décision et des conditions de financement des petites entreprises portent sur des entités privées. Le risque et le rendement que ces entreprises représentent pour les investisseurs sont donc très mal connus. Ce papier tente de combler cette lacune en utilisant le contexte canadien, où les petites et moyennes entreprises (PMEs) sont autorisées à s'introduire en bourse. Nous analysons les financements par fonds propres levés par ces PMEs au cours de la dernière décennie. Ces émetteurs peuvent être considérés comme des entreprises de faible qualité présentant une piètre performance opérationnelle. Les dirigeants émettent des actions juste avant une forte diminution de la performance comptable et boursière. Les investisseurs individuels n'évaluent pas correctement les actions au moment de l'émission et subissent des rendements négatifs significatifs au cours des années postérieures. Ceci est particulièrement vrai pour les émetteurs contraints financièrement. Nous confirmons que le marché du financement externe des PMEs attire des « citrons », et que les investisseurs individuels ne peuvent pas investir de façon avisée dans les entreprises en développement. Conséquence probable d'un manque d'expérience et de rationalité des investisseurs individuels, le coût des fonds propres externes est anormalement bas pour les PMEs inscrites en bourse au Canada.
[ - ]
[ + ]
Website Security Test