Cet article étudie les effets du travail au noir sur le niveau des achats au noir des individus. On montre qu'il peut se décomposer en un effet de réseau, un effet de non-séparabilité et un effet revenu. Notre analyse empirique utilise des micro-données tirées d'une enquête réalisée au Québec pour l'année 1993. La méthode des moments généralisés nous permet de tenir compte de la censure et des erreurs de mesure sur la variable dépendante ainsi que de l'endogénéité des variables d'offre de travail qui conditionnent les décisions de consommation. Selon nos résultats, une hausse de l'offre de travail au noir accroît de façon importante le niveau des dépenses au noir. Cet effet amplifie l'impact des politiques de taxation et de contrôle fiscal sur la taille de l'économie souterraine.

Voir le document

Dernières publications

2017RP-03 RP
La surqualification professionnelle chez les diplômés des collèges et des universités : État de la situation au Québec
Brahim Boudarbat et Claude Montmarquette
Voir le document

2017s-11 CS
The social cost of contestable benefits
Arye Hillman et Ngo Van Long
Voir le document

2017s-09 CS
Fiscal Surprises at the FOMC
Dean Croushore et Simon van Norden
Voir le document

2017MO-04 MO
Méthodes avancées d’évaluation d’investissements / Advanced Methods of Investment Evaluation - Tome 2
Marcel Boyer
Voir le document

2017MO-03 MO
Méthodes avancées d’évaluation d’investissements / Advanced Methods of Investment Evaluation - Tome 1
Marcel Boyer
Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :