Les agents n'hésitent pas à sanctionner les resquilleurs dans des situations de dilemmes sociaux et cela a un effet positif sur la coopération. Toutefois, les mécanismes de sanction peuvent également générer des externalités négatives fortes sur les gains. Dans quelle mesure l'introduction de menaces non crédibles est-elle en mesure d'impacter positivement la coopération sans engendrer ces externalités négatives? Afin de répondre à cette question, nous avons réalisé une expérience dans laquelle les agents ont la possibilité d'annoncer combien ils seraient prêts à sanctionner les autres membres de leur groupe pour tous les montants possibles de contribution. Nous observons qu'introduire cette étape de menace a un effet positif sur la coopération. Toutefois, l'efficience en termes de gain n'est pas améliorée à long terme. La possibilité de sanctionner ceux qui punissent moins que ce qu'ils ont annoncé conduit les agents à réduire le niveau de menace et celui de la coopération.

Voir le document

Dernières publications

2017RP-03 RP
La surqualification professionnelle chez les diplômés des collèges et des universités : État de la situation au Québec
Brahim Boudarbat et Claude Montmarquette
Voir le document

2017s-11 CS
The social cost of contestable benefits
Arye Hillman et Ngo Van Long
Voir le document

2017s-09 CS
Fiscal Surprises at the FOMC
Dean Croushore et Simon van Norden
Voir le document

2017MO-04 MO
Méthodes avancées d’évaluation d’investissements / Advanced Methods of Investment Evaluation - Tome 2
Marcel Boyer
Voir le document

2017MO-03 MO
Méthodes avancées d’évaluation d’investissements / Advanced Methods of Investment Evaluation - Tome 1
Marcel Boyer
Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :