Au courant des années 1990, plusieurs pays de l'OCDE ont connu un déclin significatif de l'épargne du secteur privé telle que mesurée par le taux d'épargne, ce déclin étant concentré principalement chez les ménages . Ce phénomène a généré une littérature abondante (parmi laquelle on retrouve les articles de Carroll et Summers (1987), de De Serres et Pelgrin (2003), et de Klyuev et Mills (2007)) se penchant sur les causes de ce déclin et, par le fait même, sur les déterminants de l'épargne. Les études de nature macroéconomique parvenant difficilement à identifier clairement la source de ce changement, un nombre croissant de ces études se sont tournées vers les données microéconomiques recueillies auprès des ménages pour éclairer leur analyse.

Les études examinant la situation de l'épargne des ménages canadiens ont été nombreuses au courant des années 1990 (on note entre autres les études de Bosworth, Burtless et Sabelhaus (1991), de Burbidge et Davies (1994), de Engelhardt (1996), et de Shamsuddin et DeVoretz (1998)) mais le sujet a été quelque peu délaissé par les chercheurs depuis. De surcroît, aucune étude à notre connaissance n'aborde directement la question des déterminants de l'épargne au Québec dans la période récente. La présente recherche s'inscrit donc dans la continuité par rapport aux recherches passées tout en cherchant à apporter un éclairage nouveau sur ces questions. Cette analyse vise ainsi dans un premier temps à faire un état de la situation de l'épargne des ménages en 2007 au Québec, ainsi qu'à mettre ces résultats en perspective en les comparant à ceux de l'Ontario et de l'ensemble du Canada. Dans un second temps, cette étude a aussi pour objectif d'évaluer empiriquement au moyen de régressions linéaires quels sont les déterminants microéconomiques de l'épargne des ménages québécois, et d'identifier des différences potentielles dans l'effet de ces déterminants par rapport à leur effet pour l'ensemble du Canada et l'Ontario. À cette fin, l'enquête canadienne sur les dépenses des ménages de 2007 est employée.

Afin de répondre à ces questions, les théories de la détermination de l'épargne des ménages, ainsi que les études empiriques canadiennes antérieures ayant pour objet l'épargne des ménages seront d'abord présentées. Ensuite, les données utilisées et le modèle à estimer seront détaillés. Ceci sera suivi par une description statistique de la situation de l'épargne au Québec en 2007. Enfin, les résultats de l'estimation par régression linéaire du modèle de détermination de l'épargne seront présentés, et comparés avec ceux obtenus pour l'ensemble du Canada et pour l'Ontario.



Voir le document

Dernières publications

2017RP-03 RP
La surqualification professionnelle chez les diplômés des collèges et des universités : État de la situation au Québec
Brahim Boudarbat et Claude Montmarquette
Voir le document

2017s-11 CS
The social cost of contestable benefits
Arye Hillman et Ngo Van Long
Voir le document

2017s-09 CS
Fiscal Surprises at the FOMC
Dean Croushore et Simon van Norden
Voir le document

2017MO-04 MO
Méthodes avancées d’évaluation d’investissements / Advanced Methods of Investment Evaluation - Tome 2
Marcel Boyer
Voir le document

2017MO-03 MO
Méthodes avancées d’évaluation d’investissements / Advanced Methods of Investment Evaluation - Tome 1
Marcel Boyer
Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :