Le développement de la classe des « working poor » a amené les différents pays concernés à chercher des moyens de lutter contre cette pauvreté au travail sans pour autant interférer avec la flexibilité du marché du travail comme peut le faire la législation sur le salaire minimum. Dans cette perspective, plusieurs mesures ont vu le jour. Suivant l'exemple la prime pour l'emploi adoptée en France, le Québec a instauré la prime au travail dans l'objectif d'accroître l'offre de travail et d'améliorer la situation des bas salaires. Néanmoins, ces politiques sociales d'assistance aux plus pauvres sont généralement inefficaces du fait des externalités induites sur le comportement des travailleurs créant ainsi une trappe d'inactivité. Dans un contexte de crise économique accentuant les déficits budgétaires de la plupart des pays développés, ce rapport vise à évaluer les effets de ces deux dispositifs sur le retour à l'emploi ainsi que sur la situation des faibles revenus.

Le document complet sera disponible ultérieurement.

(document non-disponible)

Dernières publications

2017s-12 CS
Policy relevance of applied economist: Examining sensitivity and inferences
Maurice Doyon, Stéphane Bergeron et Lota Dabio Tamini
Voir le document

2017RP-03 RP
La surqualification professionnelle chez les diplômés des collèges et des universités : État de la situation au Québec
Brahim Boudarbat et Claude Montmarquette
Voir le document

2017s-11 CS
The social cost of contestable benefits
Arye Hillman et Ngo Van Long
Voir le document

2017s-09 CS
Fiscal Surprises at the FOMC
Dean Croushore et Simon van Norden
Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :