La version publique du rapport peut être consultée à l'adresse suivante : http://www.irsst.qc.ca/media/documents/PubIRSST/R-751.pdf

Ce rapport de recherche présente les résultats d'une enquête qui a été réalisée auprès des entreprises qui font du transport routier de matières dangereuses au Québec. Nous avons envoyé par la poste un questionnaire à 1450 transporteurs de matières dangereuses au Québec et nous avons reçu 211 réponses (ce qui représente un taux de réponse de 14,6%). L'enquête couvre à la fois des éléments techniques (couverture géographique des activités, classe de MD, type de marchandises, pratique de chargement/déchargement, etc.) et des éléments organisationnels (formation des chauffeurs, maitrise du risque, sélection des sous-traitants, nouvelles technologies, préparation aux situations d'urgence, contrainte de la réglementation TMD).

Les résultats montrent que les entreprises faisant du transport routier de matières dangereuses sont majoritairement des petites entreprises. Les livraisons de MD sont à 80 % effectuées sur une base quotidienne, et seulement par camion (l'utilisation du transport multimodal est très rare). Les transporteurs de MD sont généralement spécialisés dans au plus cinq matières dangereuses différentes. Les transporteurs utilisent de plus en plus les nouvelles technologies de l'information et de la communication (TIC). Les résultats montrent également que la formation des chauffeurs n'est pas uniforme et les activités externalisées (transport, chargement, déchargement, emballage) ne sont pas étroitement surveillées. L'analyse des résultats montre que les transporteurs semblent sous-estimer le risque réel associé aux différentes phases du transport, à savoir, le chargement, le transport proprement dit et le déchargement. En effet, près de 80 % des transporteurs considèrent que la phase la plus à risque est celle du transport. Or les statistiques d'accidents au Canada montrent qu'il y a deux fois plus d'accidents pendant le chargement ou le déchargement que pendant le transport. Il serait important de sensibiliser l'industrie à ces statistiques. Finalement, tandis que la plupart des transporteurs semblent avoir des programmes appropriés de gestion de la sécurité, les programmes volontaires tels que TransCAER, Gestion Responsable® sont sous-utilisés. En outre, nous avons pu apprécier ces résultats en parallèle de ceux d'une précédente enquête réalisée auprès des sites fixes.

Cette étude étant exploratoire, elle doit servir de point de départ à d'autres recherches. Par exemple, il pourrait être intéressant de développer un outil d'aide à la décision de sélection des sous-traitants. Nous pourrions également élargir cette enquête à l'ensemble du Canada.

"

(document non-disponible)

Dernières publications

2017RP-04 RP
Fonctionnement du marché des assurances privées de personnes dans le cadre de l’assurance médicaments et son encadrement réglementaire au Québec
Mélanie Bourassa Forcier, Pierre-Carl Michaud, Aurélie Côté-Sergent, Stéphanie Boulenger, Camille Lachance Gaboury et Claire Abbamonte
Voir le document

2017RP-04A RP
Fonctionnement du marché des assurances privées de personnes dans le cadre de l’assurance médicaments et son encadrement réglementaire au Québec (ANNEXES)
Mélanie Bourassa Forcier, Pierre-Carl Michaud, Stéphanie Boulenger, Aurélie Côté-Sergent, Claire Abbamonte et Camille Lachance Gaboury
Voir le document

2017s-12 CS
Policy relevance of applied economist: Examining sensitivity and inferences
Maurice Doyon, Stéphane Bergeron et Lota Dabio Tamini
Voir le document

2017RP-03 RP
La surqualification professionnelle chez les diplômés des collèges et des universités : État de la situation au Québec
Brahim Boudarbat et Claude Montmarquette
Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :