L'attentat qui a frappé le World Trade Center a fait la lumière sur l'urgence de mettre en œuvre des mesures préventives contre le terrorisme et d'améliorer la collaboration au sein du système de sécurité mondial en faisant intervenir tous les pays. Toutefois, on ne peut tenir la coordination internationale pour acquise car elle est souvent inefficace et risque d'échouer pour plusieurs raisons. L'échec de la coordination s'explique peut-être de façon plus marquée par le fait que les actions collectives contre le terrorisme sont susceptibles de souffrir d'un problème bien connu appelé resquillage (Sandler et Enders, 2004). Dans le présent document, nous examinons au moyen d'expériences le dilemme au sujet de la collaboration qui est posé par les politiques contre le terrorisme et nous tentons d'établir dans quelle mesure la politique internationale de dissuasion peut souffrir du phénomène de resquillage. Dans le cadre de notre jeu, les contributions au compte collectif ne visent pas à augmenter la production du bien public, mais plutôt à diminuer la probabilité qu'un événement stochastique détruise le bien en question. Un pays pourrait choisir de resquiller, soit en n'investissant pas dans la politique internationale de dissuasion, mais en utilisant plutôt toutes ses ressources pour sa protection nationale. Il pourrait aussi choisir d'ignorer totalement le terrorisme et d'investir dans certains autres projets. Nous nous penchons aussi sur l'influence qu'exercent les organismes qui permettent de sanctionner ou de récompenser les autres pays dans le but de faciliter la coordination en matière de politique de dissuasion. Nous constatons que, en l'absence d'encouragements institutionnels et une fois l'aversion à l'égard du risque maîtrisée, la plupart des pays font défection en investissant très peu dans les actions collectives contre le terrorisme et beaucoup dans leur propre protection. Par contre, l'introduction de mécanismes d'encouragement axés sur les punitions ou les récompenses améliore considérablement l'ampleur de la participation au compte collectif pour la sécurité.

Voir le document

Dernières publications

2017s-12 CS
Policy relevance of applied economist: Examining sensitivity and inferences
Maurice Doyon, Stéphane Bergeron et Lota Dabio Tamini
Voir le document

2017RP-03 RP
La surqualification professionnelle chez les diplômés des collèges et des universités : État de la situation au Québec
Brahim Boudarbat et Claude Montmarquette
Voir le document

2017s-11 CS
The social cost of contestable benefits
Arye Hillman et Ngo Van Long
Voir le document

2017s-09 CS
Fiscal Surprises at the FOMC
Dean Croushore et Simon van Norden
Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :