Nous étudions les conséquences économiques des exigences en matière de réglementation des valeurs mobilières dans une situation où l'asymétrie informationnelle est importante et les contraintes réglementaires limitées. Au Canada, les entreprises peuvent s'inscrire en Bourse alors qu'elles ne rapportent pas de revenu. Elles peuvent utiliser le processus classique du premier appel public à l'épargne ou utiliser une méthode d'inscription déguisée par prise de contrôle inversée. La supervision des autorités en matière de valeurs mobilières est plus légère dans ce cas, et le processus d'inscription se fait beaucoup plus rapidement. En tenant compte des multiples caractéristiques incluant l'endogénéité du choix du mode d'entrée, nous montrons que le choix du mode d'entrée et donc de la rigueur de la supervision influence de façon significative la valeur et la performance boursière à long terme des émetteurs. Nos résultats suggèrent que l'entreprise qui se soumet à une supervision plus stricte diminue l'asymétrie informationnelle, le coût du capital, la dispersion des anticipations et les erreurs d'évaluation des investisseurs.

Cette version a été mise à jour en décembre 2010.

Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :