Nous étudions dans cet article les déterminants des heures travaillées par travailleur au Québec et en Ontario à l'aide des Enquêtes sur la population active (EPA) de Statistique Canada. Nous montrons tout d'abord que le différentiel dans l'intensité de la main d'oeuvre a augmenté en défaveur du Québec sur la période 1997-2005. Nous estimons ensuite que les différences dans les caractéristiques moyennes des deux provinces expliquent à peine 10 % du différentiel. Nous analysons finalement de façon plus détaillée l'impact de la structure industrielle, de la structure occupationnelle, de l'appartenance au secteur public et de l'appartenance à un syndicat sur la distribution de heures travaillées. Nous trouvons que ce dernier facteur est le plus important : l'imposition de la structure de syndicalisation ontarienne au Québec diminue de façon significative la proportion de travailleurs à temps réduit et augmente la proportion faisant de longues ou très longues heures.

Voir le document

Dernières publications

2017RP-03 RP
La surqualification professionnelle chez les diplômés des collèges et des universités : État de la situation au Québec
Brahim Boudarbat et Claude Montmarquette
Voir le document

2017s-11 CS
The social cost of contestable benefits
Arye Hillman et Ngo Van Long
Voir le document

2017s-09 CS
Fiscal Surprises at the FOMC
Dean Croushore et Simon van Norden
Voir le document

2017MO-04 MO
Méthodes avancées d’évaluation d’investissements / Advanced Methods of Investment Evaluation - Tome 2
Marcel Boyer
Voir le document

2017MO-03 MO
Méthodes avancées d’évaluation d’investissements / Advanced Methods of Investment Evaluation - Tome 1
Marcel Boyer
Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :