Au Canada, un marché boursier de capital de risque inscrit des entreprises à très faible capitalisation, avant même qu'elles ne rapportent des revenus. Ce marché est en concurrence directe avec le capital de risque institutionnel et informel. Le taux de rendement de ce marché boursier est supérieur à celui du capital de risque, et ce marché amène sept fois plus d'entreprises au marché principal, par « graduation », que ne le fait le capital de risque à la suite d'émissions initiales. Nous n'observons aucune performance anormale négative à la suite des graduations. Nos résultats indiquent que le capital de risque canadien ne semble pas disposer des avantages que la théorie attribue généralement à ce type d'investisseurs en matière de sélection des projets, de supervision ou encore de capacité de disposition des placements.

Voir le document

Dernières publications

2017s-12 CS
Policy relevance of applied economist: Examining sensitivity and inferences
Maurice Doyon, Stéphane Bergeron et Lota Dabio Tamini
Voir le document

2017RP-03 RP
La surqualification professionnelle chez les diplômés des collèges et des universités : État de la situation au Québec
Brahim Boudarbat et Claude Montmarquette
Voir le document

2017s-11 CS
The social cost of contestable benefits
Arye Hillman et Ngo Van Long
Voir le document

2017s-09 CS
Fiscal Surprises at the FOMC
Dean Croushore et Simon van Norden
Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :