Il est de coutume d'associer à la protection de l'environnement l'idée que l'intervention des pouvoirs publics représente uniquement des coûts supplémentaires pour les agriculteurs. Cependant, depuis quelques années, ce paradigme est remis en cause par de nombreuses études. Par exemple, Porter et van der Linde (Porter, 1991; Porter and van der Linde, 1995) considèrent que la pollution est souvent associée à une sous utilisation des ressources (matière première, énergie, etc.) et que l'existence de politiques environnementales plus strictes peut stimuler l'innovation et, par là même, aboutir à une compensation des coûts supportés par les entreprises régulées. En réalité, il existe de multiples canaux par lesquels une amélioration de la performance environnementale des exploitations agricoles peut aboutir à de meilleures performances économiques, ou en tout cas pas nécessairement à un accroissement des coûts d'exploitation. Pour être systématique, il faut examiner les impacts de la performance environnementale non seulement en termes de revenus additionnels, mais également en termes de réduction des coûts. En suivant le cadre d'analyse proposé par Reinhardt (2000), Lankoski (2000, 2006) et Lanoie et Ambec (2007), nous pouvons tout d'abord constater qu'une amélioration des performances environnementales peut induire un accroissement des recettes via trois canaux : i) l'accès à de nouveaux marchés ; ii) la possibilité de différencier les produits et iii) la possibilité de vendre des technologies environnementales. Par ailleurs, une meilleure performance environnementale peut également se traduire par une réduction des coûts dans les catégories suivantes : iv) coûts réglementaires; v) coûts des matières premières, des intrants et de l'énergie; vi) coût du capital et vii) coût du travail. L'objectif de cet article est d'appliquer ce cadre d'analyse au secteur agricole. Plus précisément, à l'aide d'illustration et d'études de cas, nous analysons pour chacun des sept points présentés ci-dessus les relations qui peuvent exister entre la performance environnementale des exploitations agricoles et leur performance économique. Si certains auteurs ont déjà étudié la rentabilité de différentes mesures ou techniques agro-environnementales, il n'existe pas à notre connaissance d'études systématiques. De plus, les exemples concrets d'expériences menées en France et au Québec montrent que la question de l'impact des pratiques environnementales sur la rentabilité des entreprises reste d'actualité, et que les approches proposées peuvent être une source d'inspiration pour les agriculteurs en réflexion quant à leur décision d'investir ou non en matière de protection de l'environnement.

Voir le document

Dernières publications

2017MO-03 MO
Méthodes avancées d’évaluation d’investissements / Advanced Methods of Investment Evaluation - Tome 2
Marcel Boyer
Voir le document

2017MO-02 MO
Méthodes avancées d’évaluation d’investissements / Advanced Methods of Investment Evaluation - Tome 1
Marcel Boyer
Voir le document

2017s-08 CS
An experimental investigation of rating-market regulation
Claudia Keser, Asri Özgümüs, Emmanuel Peterlé et Martin Schmidt
Voir le document

2017s-07 CS
Statistical tests of the demand for insurance: an “all or nothing” decision
Anne Corcos, François Pannequin et Claude Montmarquette
Voir le document

2017RP-02 RP
Politiques favorables à l’innovation en santé
Nadia Benomar, Joanne Castonguay, Marie-Hélène Jobin et François Lespérance
Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :