Le sous-financement chronique de l'enseignement et de la recherche universitaires a des conséquences de plus en plus dramatiques sur la qualité des institutions universitaires québécoises et sur la compétitivité future de notre économie. Après avoir rappelé ce constat, Robert Lacroix et Michel Trahan examinent la situation financière du gouvernement du Québec pour évaluer la marge de manœuvre possible dans les années à venir et la part de cette marge qui devrait aller à l'enseignement et à la recherche universitaires. Ils présentent, ensuite, un programme de réinvestissement sur trois ans qui remédierait au sous-financement actuel et permettrait aux universités de retrouver la position concurrentielle qu'elles avaient dans un passé pas si lointain.

Les auteurs concluent comme suit : « Au moment même où le Québec devait maintenir ou même accroitre son leadership scientifique et technologique, le sous-financement des universités et de la recherche universitaire s'est installé depuis plus de dix ans et s'est considérablement accru au cours des dernières années. Le Québec doit se ressaisir, établir clairement ses priorités et investir massivement dans les universités, la recherche universitaire et la valorisation de la recherche. Tout est encore possible mais le temps presse plus que jamais. »

Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :