L'analyse classique de la gouvernance d'entreprise suppose que les actionnaires votent selon les modalités choisies par la firme, par exemple un vote par action. Mais si les coûts associés à la séparation et à l'échange des votes sont suffisamment faibles, alors les actionnaires votent selon les modalités qu'ils ont eux-mêmes choisies. Nous présentons le cas d'un marché actif de votes au sein du marché des mises de fonds sous forme d'emprunts (equity loans), où nous constatons qu'en moyenne les votes se vendent pour rien. Nous supposons que l'asymétrie d'information provoque cette réallocation des votes, et nous étayons cette hypothèse à travers l'étude transversale des votes : le nombre d'opérations est plus important pour les compagnies dont l'écart acheteur-vendeur est plus élevé ainsi que pour celles dont les résultats sont plus faibles, particulièrement lorsque le vote est clos. Cette étude montre aussi que la réallocation des votes permet de soutenir les propositions des actionnaires et de s'opposer à celles des gestionnaires.

Voir le document

Dernières publications

2017RP-03 RP
La surqualification professionnelle chez les diplômés des collèges et des universités : État de la situation au Québec
Brahim Boudarbat et Claude Montmarquette
Voir le document

2017s-11 CS
The social cost of contestable benefits
Arye Hillman et Ngo Van Long
Voir le document

2017s-09 CS
Fiscal Surprises at the FOMC
Dean Croushore et Simon van Norden
Voir le document

2017MO-04 MO
Méthodes avancées d’évaluation d’investissements / Advanced Methods of Investment Evaluation - Tome 2
Marcel Boyer
Voir le document

2017MO-03 MO
Méthodes avancées d’évaluation d’investissements / Advanced Methods of Investment Evaluation - Tome 1
Marcel Boyer
Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :