Cet article étudie la dynamique des salaires et la mobilité des travailleurs dans les entreprises caractérisées par une structure hiérarchique des postes. L'objectif est d'établir une spécialisation empirique et de tester le modèle théorique de Gibbons et Waldman (1999) qui combine les notions de capital humain, d'avantage comparatif dans l'attribution des postes aux travailleurs et d'apprentissage, afin de mesurer l'importance de ces éléments dans la politique salariale des entreprises. Afin d'établir des conclusions générales sur les caractéristiques communes de la politique de rémunération d'un ensemble représentatif d'entreprises, l'estimation est appliquée aux données de l'enquête GSOEP (German Socio-Economic Panel). Un autre avantage du GSOEP est qu'il fournit le rang du travailleur dans son entreprise, information qui n'est généralement pas disponible dans les données d'enquête. Les résultats de l'estimation confirment la présence d'une répartition non aléatoire des travailleurs dans les différents niveaux de l'échelle des postes dans l'entreprise. Bien que l'habileté non observée constitue un facteur déterminant dans ce mécanisme de répartition et dans la politique salariale résultante, les résultats ne montrent pas d'évidence directe du rôle de l'apprentissage (de l'entreprise et du travailleur) de cette habileté non observée. Finalement, les effets de rang restent importants même après contrôle des caractéristiques mesurables et non mesurables du travailleur.

Voir le document

Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :