Un grand éventail de tests d'hétéroskédasticité a été proposé en économétrie et en statistique. Bien qu'il existe quelques tests d'homoskédasticité exacts, les procédures couramment utilisées sont généralement fondées sur des approximations asymptotiques qui ne procurent pas un bon contrôle du niveau dans les échantillons finis. Plusieurs études récentes ont tenté d'améliorer la fiabilité des tests d'hétéroskédasticité usuels, sur base de méthodes de type Edgeworth, Bartlett, jackknife et bootstrap. Cependant, ces méthodes demeurent approximatives. Dans cet article, nous décrivons une solution au problème de contrôle du niveau des tests d'homoskédasticité dans les modèles de régression linéaire. Nous étudions des procédures basées sur les critères de test standards [e.g., les critères de Goldfeld-Quandt, Glejser, Bartlett, Cochran, Hartley, Breusch-Pagan-Godfrey, White et Szroeter], de même que des tests pour l'hétéroskédasticité autorégressive conditionnelle (les modèles de type ARCH). Nous suggérons plusieurs extensions des procédures usuelles (les statistiques de type-sup ou combinées) pour tenir compte de points de ruptures inconnus dans la variance des erreurs. Nous appliquons la technique des tests de Monte Carlo (MC) de façon à obtenir des seuils de signification marginaux (les valeurs-p) exacts, pour les test usuels et les nouveaux tests que nous proposons. Nous démontrons que la procédure de MC permet de résoudre les problèmes des distributions compliquées sous l'hypothèse nulle, en particulier ceux associés aux statistiques de type-sup, aux statistiques combinées et aux paramètres de nuisance non-identifiés sous l'hypothèse nulle. La méthode proposée fonctionne exactement de la même manière en présence de lois Gaussiennes et non-Gaussiennes [comme par exemple les lois aux queues épaisses ou les lois stables]. Nous évaluons la performance des procédures proposées par simulation. Les expériences de Monte Carlo que nous effectuons portent sur: (1) les alternatives de type ARCH, GARCH and ARCH-en-moyenne; (2) le cas où la variance augmente de manière monotone en fonction: (i) d'une variable exogène, et (ii) de la moyenne de la variable dépendante; (3) l'hétéroskédasticité groupée; (4) les ruptures en variance à des points inconnus. Nos résultats montrent que les tests proposés permettent de contrôler parfaitement le niveau et ont une bonne puissance.

Voir le document

Dernières publications

2017RP-04 RP
Fonctionnement du marché des assurances privées de personnes dans le cadre de l’assurance médicaments et son encadrement réglementaire au Québec
Mélanie Bourassa Forcier, Pierre-Carl Michaud, Aurélie Côté-Sergent, Stéphanie Boulenger, Camille Lachance Gaboury et Claire Abbamonte
Voir le document

2017RP-04A RP
Fonctionnement du marché des assurances privées de personnes dans le cadre de l’assurance médicaments et son encadrement réglementaire au Québec (ANNEXES)
Mélanie Bourassa Forcier, Pierre-Carl Michaud, Stéphanie Boulenger, Aurélie Côté-Sergent, Claire Abbamonte et Camille Lachance Gaboury
Voir le document

2017s-12 CS
Policy relevance of applied economist: Examining sensitivity and inferences
Maurice Doyon, Stéphane Bergeron et Lota Dabio Tamini
Voir le document

2017RP-03 RP
La surqualification professionnelle chez les diplômés des collèges et des universités : État de la situation au Québec
Brahim Boudarbat et Claude Montmarquette
Voir le document

2017s-11 CS
The social cost of contestable benefits
Arye Hillman et Ngo Van Long
Voir le document


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :