Le comité sénatorial permanent des banques et du commerce vient de publier un rapport concernant un projet d’infrastructure visionnaire intitulé Corridor national : Améliorer et faciliter le commerce et les échanges intérieurs. Dans ce rapport, il est demandé au gouvernement fédéral de devenir le chef de file dans la création d’un nouveau corridor dans le Nord du Canada qui s’entendrait sur 7 000 kilomètres. Dans son analyse, le comité a pris comme point de départ la proposition de « corridor nordique », qui avait été précédemment exposée par Andrei Sulzenko et Garret Kent Fellows dans une étude publiée conjointement en mai 2016 par l’École de politique publique de l’Université de Calgary et le Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO).

Le corridor nordique proposé pourrait accueillir des réseaux de transport routier, ferroviaire et pipelinier, ainsi que des réseaux de télécommunications et de distribution d’électricité. Il traverserait le Nord du Canada et pourrait renforcer l’économie canadienne d’aujourd’hui avec la même force que le chemin de fer des années 1800, construit pour relier le pays d’un océan à l’autre. Avec ce corridor, le Canada pourrait accéder à de nouveaux marchés étrangers, en permettant aux entreprises d’expédier leurs marchandises vers des ports dans le Nord. Dans ce contexte, le comité recommande tout particulièrement que « le gouvernement fédéral accorde jusqu’à 5 millions de dollars à l’École des politiques publiques de l’Université de Calgary et au CIRANO pour leur programme de recherche sur la création d’un corridor dans le Nord du Canada ».

Références pertinentes :


Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations
1130 rue Sherbrooke Ouest, suite 1400
Montréal, Québec (Canada) H3A 2M8
(514) 985-4000
(514) 985-4039
reception@cirano.qc.ca

© 2017 CIRANO. Tous droits réservés.



Partenaire de :